L’éternelle technique: « la carotte OU le bâton »

Notez l’importance du « OU »

Ayant la lourde tâche d’apporter connaissances nouvelles et informations fines à notre grande famille d’étudiants, nous ne pouvions pas laisser la moindre ambiguité s’installer dans cette première définition de ce qui met en jeu notre motivation.

En effet, « The carrot OR the stick » (On pense AUSSI aux Erasmus) renvoi à une technique dite de la récompense ou de la punition. Elle désigne un système de règles pré établies qui ont pour but d’activer cette incroyable capacité que nous possédons tous, la motivation.

A ne surtout pas confondre avec « la carotte ET le bâton » ne désignant que l’image de l’individu assez intelligent pour avoir compris que son âne n’avancerais qu’avec une carotte suspendue à un bâton.

Image
Enfin quelques exemples de mise en situation visant à parfaire la compréhension de cette technique par tous:

« Si tu ne finis pas ton assiette, pas de dessert. »
« Coupes et maquettes à la prochaine correction, sinon changes de vocation. »
« Pas d’article publié, pas d’ECTS validé. »
« Pas de bras, pas de chocolat. »

(Nous vous invitons à enrichir cette liste)

Nous proposons aujourd’hui une étude réalisée par Daniel H. Pink. Ce journaliste et auteur américain est spécialisé dans l’évolution du travail et prononce des conférences sur la motivation.

La vidéo ci dessous est une représentation illustrée d’une de ses conférences par RSA Animate (Royal Society for the encouragement of art). Nous sommes persuadés que la qualité du dessin et l’incroyable potentiel graphique de cette vidéo attisera la curiosité de chacun d’entre nous.

http://www.youtube.com/watch?v=u6XAPnuFjJc

Daniel H.Pink s’est posé la question de l’efficacité de « la carotte ou le bâton »

Il expérimente l’idée que les individus ne sont pas manipulables à l’infini.
Son travail de référence: une expérience menée aux Etats Unis, puis en Inde:

Tout comme les américains, les Indiens ont été soumis à différentes tâches pouvant entrer dans deux catégories différentes : mécanique et intellectuelle.
Selon les résultats pendant la journée de travail, les Indiens recevaient une récompense.

Les types de carottes:

-15 jours de salaire pour une faible performance
-1 mois de salaire pour une moyenne performance
-2 mois de salaire pour une bonne performance.

Les résultats ont été les mêmes que pour toutes les études différentes :

Tâche mécanique = meilleurs résultats Tâche intellectuelle = moins bonne performance
De nombreuses études ont été faites mais les résultats étaient les mêmes :
L’idée d’une d’une rémunération élevée n’entraine pas une performance élevée.

Mais si le Bâton et la carotte ne marchent pas? Que faire?

L’auteur met en avant trois possibilités à prendre en compte:

-l’autonomie: Nous aimons faire ce que nous voulons, en étant maître de nos décisions.
-l’apprentissage: Progressons dans nos passions en les vivant pleinement!
-l’accomplissement: Travaillons notre volonté de construire quelque chose de grand.

Donc, si l’on en croit les études menées par Daniel H. Pink, la motivation, et les performances qui en découlent ne naitrons pas d’un système de récompenses ou punitions.

Étudiants, à vos projets!

Pensez à la place de votre autonomie dans votre projet
Recensez vos compétences face à votre projet
Questionnez le sens que vous lui donnez.

Galron Omri, Delgado Etienne, Terrade Geoffrey

Publicités

2 Commentaires

  1. Pingback: ARCHITECTES: ON S’INDIGNE OU BIEN? | archihebdo
  2. tonygalo54

    L’utilité de complimenter les collaborateurs pour un travail bien exécuté, un projet mené à son terme avec efficience est très grande pour développer la motivation et la satisfaction. Un salarié qui se sent apprécié est plus motivé (Besoins d’estime de soi et des autres de la pyramide de Maslow).
    Il faut noter que, s’il y a un impact plus fort pour la motivation d’un feedback positif que d’un feedback négatif, ce phénomène se renforce encore par le différentiel de fréquence des deux attitudes qu’on peut observer : souvent, on sanctionne systématiquement des erreurs ou des échecs, mais on ne félicite pas toujours pour des succès.
    source : Conditions de travail et satisfaction au travail : http://www.officiel-prevention.com/formation/formation-continue-a-la-securite/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=139&dossid=464

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s