Chacun chez soi et…. !

Peut-on alors dissocier le terme d’exclusion de l’idée de refus de relation ?

gated-community-Mvistors (right), residents (left)

Les gated communities sont apparues aux Etats-Unis depuis plus de vingt ans, elles se sont développées au Moyen-Orient, en Afrique du Sud mais également sur le continent européen.

Les gateds communities sont selon le chercheur américain J. Blakely, « des quartiers résidentiels dont l’accès est contrôlé, et dans lesquels l’espace public est privatisé. Leurs infrastructures de sécurité, généralement des murs ou grilles et une entrée gardée, protègent contre l’accès des non-résidents. Il peut s’agir de nouveaux quartiers ou de zones plus anciennes qui se sont clôturées, et qui sont localisés dans les zones urbaines et périurbaines, dans les zones les plus riches comme les plus pauvres ».

En France apparaissent depuis les années 2000 de nombreuses résidences fermées répondant aux caractéristiques de gated community. Cet enclavement résidentiel est issu d’un processus par lequel des groupes s’approprient de manière exclusive des espaces, en se détachant de la société globale. Ce processus est révélateur d’un phénomène d’entre-soi : volontairement se mettre à l’écart dans un but sécuritaire, se protéger des autres et refuser alors les notions de «vivre ensemble» source d’urbanité (et pas seulement grosse tarte à la crème de la convivialité ! ).

Les résidence fermées permettent d’éviter les classes que l’on aura définies comme «indésirables» tout en se recréant un petit monde de maison idéale (voiture, chien, desperate housewives….etc).

tumblr_lpsc1jgtsW1qf5g6ro1_400

 Money buys freedom – Andy Singer

L’entre-soi comme refus de relation, comme protection sécuritaire des autres, comme barrière physique au reste de la société, comme psychose sécuritaire, comme manifestation visible d’une fracture sociale (fragmentation, individualisme et communautarisme de nos sociétés postindustrielles). À ce titre, les discours sécuritaires légitiment et assoient ces stratégies d’exclusion sociale et de ségrégation résidentielle.

De quel droit peut-on privatiser l’espace public ? Un nouvel apartheid urbain est-il en cours, la question peut réellement se poser en Afrique du Sud par exemple (sic), mais aussi dans de nombreuses métropoles à double vitesse, où les classes moyennes et supérieures tendent à s’isoler le plus possible, traduisant la puissance de leur ascension sociale.Mais la problématique commence à se poser à moindre mesure dans nos villes françaises, où l’exclusion volontaire résidentielle se traduit par un émiettement des villes. Réagissons, comme l’un de nos maîtres, David Mangin, dans une Tribune publiée dans Libé, «Toulouse n’est pas Bogota»

«  elles [les gated communities] fabriquent une société en miettes, des environnements artificiels et des voisinages sociaux limités. Ainsi, enclavement social, évitement scolaire et espacement résidentiel se conjuguent dans les périphéries contemporaines. (…) Voter pour l’environnement, voter pour une sécurité publique mais surtout voter pour une ville ouverte à tous, c’est voter contre les diverses formes d’environnements sécurisés là où ils sont parfaitement illégitimes. »

Edward J. Blakely et Mary Gail Snyder, Fortress America: Gated Communities in the United States, Washington DC, Brookings Institution Press, 1997

Low, Setha (2001), « The Edge and the Center : Gated Communities and the Discourse of Urban Fear » American Anthropologist Vol. 103, No. 1 (Mar., 2001) : 45-58. [En ligne] : http://www.jstor.org/stable/683921

David Mangin, architecte, , « Toulouse n’est pas Bogota » Libération 29 janvier 2002, [En ligne] : http://www.liberation.fr/tribune/2002/01/29/toulouse-n-est-pas-bogota_391959

Solange Montigny, Marion Prévoteau, Alix Sportich, Thomas Havet

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: L’infra exclusion ou l’utopie de l’homogénéité sociétale | socioarchi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s