La Ville Souterraine

couloirs du métro, station de Châtelet, Paris

couloirs du métro, station de Châtelet, Paris

 

Imaginez vous dans le métro de Châtelet sans un seul panneau pour vous orienter. Vous êtes seul dans un espace désincarné, sans identité, si ce n’est celle des carreaux blancs qui commence à vous être familière. Dans le métro Parisien comme dans tous les transports de la ville souterraine, le caractère relationnel à la base de tout espace public disparaît au profit d’une hyper fonctionnalité de l’espace. Cette hyper fonctionnalité du métro Parisien se traduit au travers d’espaces relativement identiques dans lesquels la signalétique constitue une des caractéristiques principales et où règne la recherche de fluidité en ce qui concerne les circulations. Ces connexions souterraines permettent ainsi de relier différents lieux de la ville et du territoire dans une recherche d’efficacité et de rapidité. Cette efficacité se fait cependant au détriment de tout caractère relationnel.

La ville souterraine, ses couloirs, ses quais font-ils alors partie des non-lieux tels que définis par Marc Augé ? Présentent ils à la fois un caractère historique, relationnel et identitaire ? L’exemple du métro Parisien nous permet de répondre en partie à cette question. Le caractère relationnel, comme nous l’avons souligné précédemment, a disparu au profit de l’hyper fonctionnalité de l’espace. La création du métro Parisien à l’occasion de l’exposition Universelle de 1900 rend relativement évident son caractère historique. Enfin, son caractère identitaire est plus discutable. En effet, considéré dans son ensemble, le métro Parisien possède une identité forte. Il se différencie par exemple du métro Marseillais ou encore Lyonnais. Au contraire, les stations Parisiennes entre elles se différencient assez peu les unes des autres. En effet, deux stations de métro se distinguent avant tout par le nom inscrit sur leurs parois, parfois par leur configuration spatiale, bien que celle ci soit souvent réduite à une légère variation de la longueur des quais et à l’emplacement des sorties et accès aux correspondances. Ces différences sont trop légères pour définir une identité propre à chaque station. Ainsi, le caractère identitaire du métro Parisien est donc plus ou moins présent suivant le référentiel considéré.

Pourtant, il existe des stations dont l’identité est particulière, comme la fameuse station Arts et Métiers ou encore Assemblée Nationale. Certaines stations résistent donc à cette désincarnation de l’espace souterrain de la ville en créant une identité qui leur est propre mais en illustrant cependant ce qui se trouve à la surface de la terre, là ou les espaces sont reconnaissables et possèdent une réelle fonction de mise en relation des personnes. Au contraire, l’espace hyper fonctionnel de la ville souterraine nous pousse vers un certain isolement. Isolement de la lumière naturelle et du monde vivant. Par ailleurs, les voyageurs ne sont plus considérés comme des individualités mais comme une masse, une foule.

Aujourd’hui, c’est donc la signalétique, écrite ou orale, qui nous permet de nous situer dans une ville ou dans un pays, grâce à la langue notamment qui constitue notre principale référence.

Rapport entre espace souterrain et espace urbain

Les différentes sorties vers l’espace urbain, la connaissance des lieux nous permet de nous localiser plus ou moins précisément dans la ville tout en se trouvant dans son espace souterrain.

Sous terre, tout deviendrait alors artificiel : la lumière, les décors, les relations ne passant qu’au travers des haut parleurs dont la voix nous devient peu à peu familière. Prenons l’exemple de la voix de la Sncf aujourd’hui si reconnaissable. Cette voix fait aujourd’hui partie de l’identité des gares Tgv. C’est donc que le caractère identitaire des gares réside dans la signalétique relevant du caractère non relationnel de l’espace.

 

Quais, stations de métro de Paris (Voltaire, St Ambroise, Charonne)

Quais, stations de métro de Paris (Voltaire, St Ambroise, Charonne)

 

Marine Franceschi_Lysiane Kaiser_Typhanie Deroin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s