Quelle représentation d’un phénomène social avons-nous choisi ?

Différentes représentations sociales (des manières de parler de la société) coexistent dans notre monde. Chaque représentation sociale a son propre degré de précision ou de justesse et surtout sa propre motivation du fabricant. Les différentes tâches constituant le travail de représentation peuvent être opérées par des acteurs différents. Dans le cas d’un film ou d’une photographie (voire d’un édifice bien conçu par des architectes), les fabricants font tout le travail, ils laissent souvent la liberté d’interprétation au spectateur.

Pourtant, les communautés sont diversement structurées. Dans le cas d’un modèle mathématique, il y a une forte confusion de population dans notre société : les fabricants (les mathématiciens) et les usagers (le reste). Les compétences requises pour comprendre le modèle étant sensiblement similaires à celles nécessaires pour le produire. Dans un autre exemple, les producteurs du cinéma hollywoodien maitrisant consciemment les codes de leurs représentations (sociales) proposent leurs films à des usagers qui ne maitrisent qu’inconsciemment ces matrices. Il s’avère donc que les compétences de fabrication et d’interprétation (sociale) sont très inégalement réparties. L’effet de la sociologie entre les fabricants et les spectateurs (ou usagers) n’est plus négligeable, d’où l’importance de la forme prise par la représentation sociale dans notre communauté interprétative. Les communautés d’interprétation au sein desquelles se fabriquent les représentations sociales disposent souvent d’idées précises et fortes quant à ce que doit être une représentation. Il y a, de ce fait, une standardisation de ces images : procédés de mise en forme et modes de lectures se routinisent. Les échanges en sont certes simplifiés, mais la force de l’habitude fait aussi obstacle à l’émergence de formes innovantes de représentation, formes qui peuvent s’avérer plus adaptées à certains objectifs.

L’interrogation sur le sujet de la motivation permet de comprendre la manière dont les représentations sociales sont produites et pourquoi les fabricants souhaitent montrer telle image sur la société. Puisque, lors de la fabrication, les informations ont été soigneusement sélectionnées, transcrites, présentées et interprétées.

Mots-clés : Représentations sociales, communautés interprétatives

 

HUANG Bo, SEIGNOL François, GUO Chuan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s