Homme et Territoire

Qu’est-ce que lie l’homme au territoire ? Comment une ethnie, une société se reconnait en un lieu, soit géographique soit urbain ?

Le phénomène de déterritorialisation est, bien sûr, une conséquence d’un système de relations entre les gens, absolument discostante par un système qui pourrait définir passé, liée à «un autre monde» ou un monde ancienne (pas vieux). A’ partir de ce concept, les relations entre les personnes, dans ce monde antique, ont été faites par les relations nationales et culturelles, à savoir les intérêts individuels et collectifs convergèrent dans un contexte ethnique – politique.

Pendant la période de la domination romaine, il y avait une seule entité politique qui a géré les besoins des différents peuples et groupes ethniques à l’intérieur, en essayant de répondre aux multiples et de protéger les différences.

Avec la formation des Etats-nations sont de plus en plus de fortifier et d’identifier les intérêts territoriaux et culturels de la population, la nation ce qui représente la volonté, ou une partie de celui-ci, de chaque citoyen. L’intérêts en fait était sur ​​des questions nationales avec des aspects politique-territoriale, par exemple: Extension des zones de contrôle de la France, le marché intérieur, marché extérieur, etc …

Avec l’avènement du système capitaliste, et la manière différente de concevoir la richesse, (de la perte de valeur monétaire, de la matière à la symbolique, la naissance des premières banques avec l’invention de la monnaie de papier et puis obtenir les indemnités et la la dette publique), on voit progressivement le phénomène de déterritorialisation, ce qui conduit les hommes à tisser des liens plus basé sur les frontières nationales, mais par rapport aux flux économiques ou des intérêts communs mentionnés ci-dessus. Comment pouvons-nous reconnaître la perte des valeurs territoriales dans une société et une réalité urbaine?

Charles Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, parle du thème de Neo-nomadisme, un thème étroitement lié à le concevoir de déterritorialisation que l’intérêt de chaque personne à vivre dans une maison devient de plus en plus lié à caractère économique et les loyers, fortement incliné aux lois du marché, qui varient périodiquement en fonction de la demande. Ainsi, le concept de se loger change: vous ne vivez pas dans un endroit où vous êtes né et vous êtes développé, où vous vous appartenez ethniquement ou politiquement, mais vous vivez dans un endroit où c’est mieux vivre, il est plus rentable. Les relations origine – culture sont remplacées par le rapport qualité – prix. Ce phénomène qui devient de plus en plus important dans la Seconde Guerre mondiale, change radicalement le concept de la maison et de loger, transforme la moindre perception de la réalité domestique s’étend dans les domaines urbaines.

Qu’est-ce que détermine le néo-nomadisme dans une ville et dans une zone urbaine?

La perte de toutes les habitudes et le « modus vivendi » qui caractérisent le centre-ville, en faveur d’une normalisation typologique.

Chaque ville a sa qualité et se caractérise par un mode de vie particulier (d’une manière Paris, Roma d’un autre, Lisbonne c’est plus comme Naples que comme Roma ou Paris), cela vous permet de respirer et de se sentir différentes façons de concevoir une ville, une expression directe de culture, formé à la suite de divers événements historiques.

Nous pouvons donc dire que la normalisation imposée par les nécessités économiques font des cultures homogènes, et il y a le risque de perdre la pluralité des êtres humains et ses formes d’expression.

LE CORBUSIER – Vers une Architecture

E. SALZANO – Fondamenti di Urbanistica

L. BENEVOLO – La citta´in Europa

Piere Levesque

Lorenzo Tarquini

Carla Mas

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s