Tagué: JR

Grand Format

Grâce à la technique du collage de portraits photographiés, JR, un artiste contemporain français, présente son travail au plus grand nombre en choisissant la rue pour s’exposer.

JR le dit, « dans le rue je touche des gens qui ne vont jamais au musée », en effet ce sont de meilleurs lieux d’affichage pour ce genre d’exposition car la visibilité est plus grande.

En 2006, il affiche dans les quartiers bourgeois de la capitale, les visages de jeunes de banlieue. C’est en placardant ses œuvres directement sur les immeubles parisiens qu’il souhaite « amener l’art dans la rue » ; une action illégale qui sera, quelques temps après, approuvée par la mairie de Paris. Ces images, portraits satiriques et grimaçants, attirent l’attention des passants qui font face à la réalité. Les Parisiens sont confrontés à ces visages : d’autres individus, d’une autre classe sociale qui vivent dans la ville d’à côté, voir même dans le quartier voisin. Son travail installe une porosité entre des populations voisines, représentant ainsi des habitants de quartiers de différentes réputations. Cette exposition répond aux idées reçues grâce à la caricature que les modèles font d’eux-mêmes.

La stigmatisation des quartiers populaires, véhiculée par les médias ou politiques, creuse chaque jour l’écart entre ces quartiers sensibles et les quartiers bourgeois. Les stéréotypes sont omniprésents et instaurent une situation de méfiance par rapport aux quartiers concernés.

Ces portraits nous confrontent à leur image, directement, remettant en question les a priori de chacun : « sont-ils vraiment ce qu’on dit d’eux ? ».

ImageImage

Jean Aubert, Guillaume Clément, Pauline Grolleron, Lorène Sommé

Publicités